Faceapp l'application qui fait vieillir est de retour

L’application faceapp lancée à l’origine en 2017, est devenue virale grâce à un Age Challenge qui consiste à utiliser l’application pour augmenter votre visage et lui donner l’apparence d’une personne âgée. Il utilise l’intelligence artificielle pour éditer une image dans la galerie de votre téléphone et transforme l’image en une personne double ou triple de votre âge. 

 Tout le monde, footballeur, musicien et acteur ont subi le traitement de vieillissement. 

Mode de fonctionnement de Faceapp

FaceApp est autorisé à utiliser votre nom, votre nom d’utilisateur ou toute ressemblance fournie dans le format de support de votre choix, sans compensation, ce qui signifie que vous ne serez pas rémunéré pour cette action ou que vous ne pourrez plus vous en plaindre.

Cela est également dû au fait que FaceApp télécharge votre photo dans le nuage pour traitement, elle ne traite pas le traitement sur l’appareil comme le font de nombreuses applications . Cela fait, l’image est conservée longtemps après que vous avez supprimé l’application et passé à la prochaine sensation virale. Les utilisateurs de l’application ne sont pas informés de cela.

Selon TechCrunch , l’application est en mesure d’accéder à Photos sur la plate-forme iOS d’Apple, même si un utilisateur a défini les autorisations pour la photo sur «jamais». Ce n’est pas un bon signe non plus.  

Des cas comme celui-ci démontrent la quantité d’informations que les gens donnent sur Internet en utilisant un service «gratuit». Bien sûr, il est amusant de voir à quoi ressemblera votre visage dans 30 ans sans perdre des heures ou des jours sur photoshop, mais en laissant de petites informations sur vous-même sur le Web, tout cela constitue une empreinte numérique .

Selon Becky Pinkard, vice-présidente d’Intel et de l’informatique chez Digital Shadows, société de sécurité, les empreintes numériques prennent de plus en plus d’importance en raison des médias sociaux et autres. «Ce que nous avons vu à présent, c’est cette évolution extrêmement rapide consistant à partager des données et à établir des liens avec les données d’autres personnes. Ainsi, non seulement vous avez la possibilité de trop parler de vous, mais quelqu’un d’autre peut aussi partager trop de vos données », a-t-elle déclaré à la Standard .

Alors, la prochaine fois qu’un nouveau meme ou un nouvel engouement arrive, assurez-vous de regarder un peu plus près et de lire entre les lignes – vous offrez peut-être plus que vous ne le pensiez.

Faceapp rend l’ensemble des photos de notre telephone vulnérable?

L’éditeur du service a répondu que c’était faux et que seules les photos que vous envoyez pour traitement étaient stockées. 

Mais d’un autre point de vue, utiliser faceapp c’est en quelques sortes c’est accepter de ceder totalement ses données. car  Les conditions générales d’utilisation précisent que « vous accordez à FaceApp une licence perpétuelle, irrévocable, non exclusive, libre de droits, mondiale (…) pour utiliser, reproduire, modifier, adapter, publier, traduire, créer des travaux dérivés, distribuer, exploiter publiquement et afficher » les photos et informations qui s’y attachent, dont les noms ou pseudos. 

 

 

vous pouvez aussi aimer