Medieval4i le site web qui note les médecins

A l’instar des comparateurs d’hôtels ou de billet d’avion, https://medieval4i.com/fr/, un site lancé récemment, propose aux patients de noter leur médecin sur internet.

 

Mode de fonctionnement de MediEval4i

Accessible depuis les mobiles et ordinateurs, Medieval4i propose de consulter les avis laissés par d’autres patients sur un médecin. Si vous souhaitez donner votre opinion sur un spécialiste, il suffit d’entrer son nom ou sa spécialité, ainsi que la ville où il pratique son activité dans la barre de recherche.

Une fois le médecin sélectionné, il est obligatoire de créer un compte sur la plateforme ou de se connecter via Facebook ou Gmail afin de laisser un avis « sérieux ». On dispose de 6 mois pour effectuer un retour sur une consultation (ou un refus de consultation). L’évaluation se déroule rapidement et prend en compte 5 critères : l’accueil, la ponctualité, les explications, l’écoute et le temps consacré. La note globale est ensuite calculée par le site en fonction de ces résultats. Afin de finaliser l’évaluation, il faut renseigner un avis de 100 caractères minimum ainsi que la date de la consultation et le temps mis à obtenir ce rendez-vous.

 

Pourquoi MediEval4i note les médecin?

Mathias Matallah «Notre boulot, c’est de défendre le patient» Et alors que c’est obligatoire, il explique que « seuls 17 % des sondés ont reçu chaque fois que c’était nécessaire une information sur les effets secondaires des médicaments prescrits alors que certains sont très dangereux. Il est temps de faire évoluer les comportements. À chacun son boulot, le nôtre c’est de défendre le patient. »

 Comment MediEval4i est financé?

Pour financer MediEval4i, dont la consultation sera gratuite, Mathias Matallah ouvrira prochainement un comparateur d’offres en optique. « La plateforme sera rémunérée par l’opticien choisi. » Le PDG a d’autres projets pour se financer. « Nous voulons combler les lacunes sur l’information des patients en créant un site de recommandations médicales à partir de sources indiscutables et des travaux les plus avancés sur des pathologies comme le diabète, le cholestérol, l’hypertension… On indiquera les traitements de référence, les effets secondaires… » Un site qui fonctionnera sur abonnement payant.

 Qu’en pense la France de MediEval4i?

Interrogé sur le sujet, le conseil départemental des Deux-Sèvres de l’Ordre des médecins n’a pas souhaité réagir arguant le « lancement récent du site et l’absence de recul sur ce dispositif ». Du côté de France Assos Santé, un réseau regroupant 80 associations de patients, on salue l’initiative non sans émettre quelques réserves. « Ces sites qui proposent l’avis des patients sont inexorables, naturels et attendus, affirme Alain-Michel Ceretti, président de l’association.

Les Français sont très friands de l’expérience vécue. Ils ne veulent pas se contenter de l’évaluation officielle car il y a un vrai climat de défiance sur les établissements de santé. Ils préfèrent se fier à l’expérience des autres plutôt qu’à la notation des pouvoirs publics. Après, si ces sites sont gratuits, c’est qu’il y a une contrepartie pour les investisseurs : le produit, c’est le grand public. Par ailleurs, l’autre sujet, c’est la fiabilité des propos publiés. Au nom du secret médical, on n’a aucun moyen de vérifier que Madame X est bien une patiente de tel médecin. »

De son côté, Jean Gautier, le président de MG-France Deux-Sèvres, le syndicat des médecins généralistes, se dit fataliste : « On ne peut pas échapper à ces évaluations, c’est dans l’ère du temps mais cela participe au climat de défiance. Le problème, c’est qu’on ne peut pas évaluer le plombier de la même façon qu’un médecin. Le premier a une obligation de résultats, le second a une obligation de moyen. Le risque de ces initiatives, c’est de générer une modification des comportements des médecins : ils vont devoir prendre des précautions judiciaires pour se protéger ».

 

vous pouvez aussi aimer