Tout savoir sur la crémation – le guide

Comment choisir un costume de mariage-

Originaire des pays anglo-saxons, la crémation est une pratique longtemps interdite en France. Ce n’est que vers la fin du XIXème siècle qu’elle fut tolérée sur toute l’étendue du territoire national. Et si elle a connu peu de succès jusqu’à la fin des années 90, un nombre important des défunts (3/7) choisissent aujourd’hui la crémation.

Définition de la crémation

À la différence de l’incinération (technique qui consiste à détruire les déchets du quotidien), la crémation est une technique qui vise à brûler la personne décédée pour la réduire en cendres. Elle se réalise dans les établissements spécialisés dénommés « crématoriums » en France. La plupart de ces derniers sont équipés des salles dans lesquelles s’organisent les cérémonies d’adieu. Ils sont également équipés de fours crématoires.

En général, l’opération est effectuée par les pompes funèbres. Ainsi, si l’un de vos proches choisit la crémation avant de s’éteindre et que vous êtes à la recherche d’une entreprise de pompes funèbres fiable, cliquez sur https://funekerf.be/. Les professionnels du domaine vous offriront des services de qualité.

La durée de la crémation

Dans les crématoriums, le cercueil qui contient le corps du défunt est placé dans un four ou la température excède les 800 degrés. Au bout de 70 minutes, voire deux heures, le corps du défunt devient de la cendre. Cette dernière est ensuite placée dans une urne cinéraire scellée sur laquelle sera inscrit le nom, la date de naissance et de décès du défunt. L’établissement qui s’est occupé de la crémation doit également avoir son nom inscrit sur l’urne.

Concernant l’endroit où l’urne cinéraire sera déposée, tout dépend de la volonté du défunt ou de sa famille. Si certaines personnes choisissent qu’on scelle les cendres sur la pompe funéraire, d’autres préfèrent qu’on les dépose dans un columbarium. Il est aussi possible de les disperser dans un jardin de souvenir. Par ailleurs, si aucun des parents proches n’assiste à la crémation en raison d’un empêchement, le crématorium en charge de l’opération peut garder les cendres du défunt. Si au bout de 12 mois personne ne vient les réclamer, les cendres seront dispersées dans un jardin de souvenir.

L’organisation de la crémation : les démarches à suivre

L’une des premières étapes de la crémation est de renseigner la volonté de la personne décédée. A-t-elle choisi la crémation avant son décès ? Si c’est le cas, sa volonté doit être respectée. Autrement, les parents proches risquent d’avoir des problèmes avec la justice. Par contre, si le défunt n’a pas laissé d’instruction sur ce point, vous pouvez en tant que proche de la famille choisir pour lui la crémation comme mode sépulture.

La deuxième étape consiste à trouver la meilleure entreprise de pompes funèbres comme celle du https://www.funeraillesfontaine.be/ pour l’organisation de la cérémonie. Bien vrai que le recours à ces experts est recommandé en France, mais rien n’est imposé. À vous de choisir l’entreprise qui convient à votre situation. Cependant, pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de demander plusieurs devis.

À lire: Sur quels critères choisir un cabinet de management de transition ?

La décision est prise, le choix de la société funèbre est également fait, il faut maintenant effectuer les démarches administratives :

  • Demande de crémation auprès de la mairie correspondant au lieu de décès
  • Les problèmes de santé peuvent conduire une personne à porter un pacemaker. À sa mort, la prothèse doit être retirée par un expert. Mais pour cela, vous devez montrer les papiers qui attestent le retrait.

Concernant les démarches administratives, la société de pompes funèbres que vous avez engagée peut s’en occuper.

Le délai et le déroulement de la crémation

Pour ce qui est du délai de la crémation, tout dépend du lieu de décès. Mais quoi qu’il en soit, l’opération doit être au plus tard dans les jours qui précèdent le décès. En outre, la crémation nécessite le respect de plusieurs étapes : la mise en bière et la fermeture du cercueil, le sceau de la police et une cérémonie de prière (pas obligatoire).

Vous l’aurez compris, la crémation est un procédé qui peut être décidé par le défunt ou ses proches. Elle se fait dans un crématorium et suppose le respect des étapes mentionnées plus haut.  

vous pouvez aussi aimer

Quels sont les secteur qui profites au coronavirus

Quels sont les secteurs qui profitent du caronavirus?

les meilleurs box android pour l'iptv

Les meilleurs box android iptv

Lilium: le taxi aérien à 5 places

Lilium: le 1er service « taxi aérien » disponible d’ici 2025